Une entreprise de l’Outaouais au cœur de la réactivation des affaires du Québec



Gatineau, le 6 avril 2021 - L’organisation gatinoise Apprends & Entreprends, en partenariat avec la plateforme de sociofinancement La Ruche et le Fonds Mille et UN pour la jeunesse, lance une compétition entrepreneuriale unique en son genre dans notre propre cour. Aujourd’hui marque le début de la campagne majeure de financement participatif qui doit appuyer la réalisation de l’événement. Il s’agit là d’un moyen incontestable dont tout les Gatinois et Gatinoises peuvent se prévaloir de prendre part active au développement des affaires, à la relance économique et à la formation sur le terrain de jeunes entrepreneurs et d’entrepreneurs en herbe.


Le Défi48 a pour but ultime de lancer et de faire fructifier une entreprise en précisément 48 heures en ne disposant, au départ, que d’un dollar.

Les partenaires et les collaborateurs, soit Évolugen, l’École des entrepreneurs du Québec (campus Outaouais) et l’Institut Innovation Gatineau, sont d’ailleurs unanimes : les retombées pour la région, le rayonnement de la région et le déploiement de la vitalité qui caractérise la sphère des affaires de la région sont assurés. En effet, des entreprises et des organismes phares de Gatineau et de l’Outaouais ont déjà confirmé leur participation et leur soutien financier à l’événement, ce qui s’avère un vote de confiance indéniable et tangible à l’égard de leur propre collectivité. Ils tiennent à être propulseurs et catalyseurs d’un happening qui misera sur le réseautage, les produits et les services complémentaires et dérivés, l’investissement qui favorisera l’achat local et le bouillonnement socio-économique exponentiel de la région, et ce, à l’échelle de la province.


« Plus précisément, le Défi48 représente un excellent moteur de développement économique et de développement durable. À travers la compétition, plus de 150 000 $ seront réinvestis dans le commerce local et dans les PME du Québec. C’est donc une initiative qui est aussi rentable qu’intéressante pour les municipalités que pour les entrepreneurs locaux. » - Olivier Laberge, entrepreneur gatinois et associé chez PPTA - services financiers


Surtout, de la perspective des participants, il s’agit d’une initiative qui rapporte à coup sûr : Le « Défi48 a été une grande source d’apprentissage, pour moi. J’ai appris comment vendre un produit ou un service dans la vraie vie, tout en apprenant l’art de la négociation. Je me sens bien outillée grâce à cette expérience. » Robert Baziramwabo, participant au Défi48

Cela dit, grâce à cette campagne de financement participatif, qui se terminera le 21 juin, les concepteurs et organisateurs du Défi48 aspirent à en faire, dès cet été, une compétition panquébécoise. Ainsi, non seulement Gatineau et l’Outaouais feront-ils parler d’eux en vertu de ce qui s’y brasse, mais aussi grâce leur incursion partout en province. Il s’agit d’une opportunité en or – ou en argent – de faire partie intégrante d’une initiative pionnière et d’être chef de file en matière de ramification des affaires.


L’objectif de campagne pour le Défi48 à été fixé à 90 600 $. Le Fonds Mille et UN s’est associé au Défi48, prévoyant lui attribuer une subvention de 90 600 $ dès l’atteinte de leur objectif de campagne, étant également fixé à 90 600 $. En d’autres mots, chaque dollar amassé sera doublé. Les fonds seront utilisés pour financer la pérennité de l’initiative, pour créer quatre emplois durables et pour en faire un incontournable, partout au Québec.


-30-


À propos:


La Ruche est un organisme à but non lucratif spécialisé en financement participatif ayant pour mission de favoriser l’émergence de projets stimulant l’économie, le rayonnement et la vitalité d’une région. Jusqu’à présent, l’organisme a permis de récolter plus de 14 000 000 $, à travers 94 000 contributions.


Le Fonds Mille et UN pour la jeunesse est le premier projet gouvernemental d’envergure qui allie le financement participatif, la contribution d’entreprises et le soutien du gouvernement. Une initiative de plus de 10 millions sur 5 ans pour propulser les projets jeunesse d’ici qui s’inscrivent dans la Politique québécoise de la jeunesse 2030.

8 views0 comments

Recent Posts

See All